Poème sur le trottoir

Poème sur le trottoir 452915829_1317851877
De froid et d’oubli
s’échappe l’instant
indifférent
et la nuit sourde 
au chant de la pluie
se repaît en silence
des mémoires bancales
et détale le long des minutes pressées .
Ton hologramme 
se précise
et s’efface
marque 
puis longe 
mes fraîches lubies du soir
squattant ma tête servile 
en torrents sur mes joueslatifa

Laisser un commentaire

AHLALAY |
manonjouanni |
Impétuosité et Tremblements |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | apprendre le français
| poésie émoi
| Parcilha